Premiers pas avec un vps

Après avoir passé la commande du serveur VPS chez OVH, on se sent un peu démuni car on se trouve devant un console de commande noir.

 

Il faut définir un but : Que faire avec ce VPS ? Bien sûr il sera dans un premier temps pour un but pédagogique, pour apprendre. Mais pour apprendre à faire quoi. Pour ce premier pas, on va voir comment avec un serveur web. Pour installer par exemple redmatrix ou gnusocial.

 

Dans un premier temps on va installer un manager. Allez je trouve openpanel que je ne connais pas. Ce sera l’occasion de le découvrir.  Il y en a d’autre comme ISPConfig , WebsitePanel ou VHCS.  

Le serveur est un système debian wheezy.

– Se connecter avec une console en ligne de commande avec root@serveur

Etape 1 : modifier le fichier sources.list

cd /etc/apt

nano sources.list

Ajouter la ligne suivante

deb http://download.openpanel.com/deb/ wheezy main

Sauvegarder

puis

lancer les lignes suivantes

apt-key adv --keyserver keyserver.ubuntu.com --recv-keys 4EAC69B9
apt-get update
aptitude install openpanel-suggested

Une fois l’installation terminé il faut donner un mot de passe à l’administrateur

openpanel-cli
[openpanel]% password user openpanel-admin
exit

Pour entrer dans votre manager remplacer 12345 par le numéro de votre manager ou votre url, il faut juste entrer en https et avec le port 4089
https://vps12345.ovh.net:4089/

Premiers pas avec owncloud

La Suisse vue du ciel

Il y a, en Suisse, à peu près autant de points de vue d’exception que de montagnes – des milliers donc.
Parmi ces panoramas, certains sont particulièrement impressionnants et souvent très faciles d’accès.

Yann Arthus-Bertrand nous fait prendre de la hauteur et découvrir à travers son objectif quelques-uns des plus beaux paysages de Suisse par 
une sélection d’images et un film court, réalisés pour Suisse Tourisme.

La nature se sent très bien en Suisse, où elle ne cesse d’enthousiasmer et d’inspirer les créateurs.
Venez à votre tour à la rencontre de ces montagnes, glaciers, lacs et forêts.

Avis sur hotel Montanamar à Lloret de Mar Espagne

Comme je reviens d’un séjour en Espagne dans un hotel réservé sur internet, je reçois un email me proposant de mettre mon avis sur l’hotel que j’avais réservé. C’est ce que j’ai fait. Je me demande si mon avis n’est pas arrivé dans la boite à spam. Bref cela me pousse donc à utiliser d’autres moyen pour le donner. Peut être était il un peu trop négatif. On sait que les avis positifs sont payants. Alors le voici

Ce résumé est bien sûr subjectif mais comme on ne peut pas faire confiance aux avis des sites de réservations à cause du trop grand nombres d’avis achetés, voici un avis personnel.

http://hotelmontanamar.com/

On voulait passer une semaine de vacances bon marché. Alors on ne s’attendait pas pas à des choses extraordinaires. De toute façon en été on vit dehors et l’hotel est juste pour dormir.

  • Pas de wifi dans les chambres : Pour avoir le wifi, il faut aller à l’accueil et il fonctionne de façon aléatoire. Ce point a été pour moi très important. On aime pendant les vacances partager et parler sur internet avec skype pour autres services semblables.
  • Si vous avez la chambre 403 : Pas de chance car elle donne sur une maison louée par des groupes de jeunes bruillants. Si on laisse la porte du microbalcon (0.3 m3) ouverte, on entend une simple conversation. Alors quand un groupe de 20 ou 30 personnes sont très alcoolisés et rendrent à 3 heures, cela donne une nuit blanche. Impossible de se reposer avant 5 heures. Une plainte auprès de la direction et une intervention de la police a pu aider un peu les chose. Mais malgrès des efforts, le bruit portait trop bien vers notre chambre.
  • Isolation phonique : On entantait très bien la douche des voisins, une porte qui grince des voisins ou d’autres bruits bizarre parfois. La picine pour enfant au dessus offrait des bruits plus sympatiques de plouf et d’autres sonorités aquatiques
  • Sur 4 matelas,  2 donnaient mal au dos à causes de tiges métaliques se trouvant à l’intérieur.
  • La nouriture étaient moyenne et souvent la même chose. Le jus d’orange ressemblait à de l’eau légèrement colorée. Peu de chose pour manger le matin si on excluait ce que nous n’aimions pas.
  • Heureusement que le personnel était très sympatique, cela nous aide à oublier ces désagréments.

Voir  Aussi

Lloret de Mar

Lloret de Mar

Lloret de Mar a été un lieu de vacances pendant un peu plus d’une semaine. Situé sur la Costa Brava cette ville cotière attire de nombreux touristes particulièrement russes. La populationde 40 000 habitants doit augmenter énormément pendant la saison estivale.

Du coté ville une grande plage avec du sable à gros grain permet de profiter d’une mer calme et douce. De l’autre coté on a une cote rocheuse que l’on peut parcourir grâce à un chemin. Ce qui frappe c’est la pureté de l’eau qui est particulièrement transparente.

Le mélange de catalan et d’espagnol nous montre que la Catalogne voudrait être autonome. Cette langue est très proche du français. Sans prendre des cours, rien qu’en écoutant on peut comprendre quelques mots. Par exemple Bon dia signifie Bonjour en Catalan alors qu’en espagnol c’est Buenas Dias. Et pour saluer quelqu’un le OLA permet de dire ‘bonjour’ de façon simple.

Ce qui frappe aussi dans cette station ce sont le nombre de touristes russes. Ils sont de loin majoritaire. C’est un peu une colonie russe avec dans les restaurant des menus traduits en russe, des agences de voyages proposant en russe des excursions etc… Certaines voitures immatriculées en Russie nous font penser que certaines personnes ont beaucoup d’argents. Et si la mafia russe venait jusque là ? Cette plaisanteris est en fait une vérités. L’ombre de la mafia plane sur Lloret de Mar Le maire est accusé de délits fiscaux, des falsifications de documents et du blanchiment de capitaux.

A qui appartient cette voiture? X777TK77 RUS

 

A la mafia russe? Photo prise à Lloret de Mar Espagne en Juillet 2014. Une petite recherche sur google avec le numéro de la plaque x777tk77 me laisse perplexe

Ce même numéro correspondrait à un Hummer Alors qu’ici en Juillet 2014 à Lloret de Mar il sagit d’une Audi. Ici cette même plaque est utilisé pour une Audi blanche

Sagrada Familia Barcelone

Construction of Sagrada Família had commenced in 1882 and Gaudí became involved in 1883,taking over the project and transforming it with his architectural and engineering style, combining Gothic and curvilinear Art Nouveau forms. Gaudí devoted his last years to the project, and at the time of his death at age 73 in 1926 less than a quarter of the project was complete.Sagrada Família’s construction progressed slowly, as it relied on private donations and was interrupted by the Spanish Civil War, only to resume intermittent progress in the 1950s. Construction passed the midpoint in 2010 with some of the project’s greatest challenges remaining and an anticipated completion date of 2026, the centenary of Gaudí’s death.

Frontaliers Suisses, profiteurs et clandestins

Ils viennent de Suisse, sont de simples citoyens, des fonctionnaires de l’Etat et même parfois des politiciens. 20% à 25% des Suisses qui habitent de l’autre côté de la frontière française sont des clandestins ou des semi-clandestins. Pour profiter des prix bas en France tout en continuant à bénéficier des assurances sociales suisses, ils habitent dans l’Hexagone, mais sur leurs papiers, ils sont toujours domiciliés en Suisse. Les maires des communes riveraines, confrontés à la crise, s’insurgent. Les fraudeurs ne paient pas leurs impôts et engendrent des coûts. Dans une région où les salaires de 1600 francs ne sont pas rares, leur comportement de nantis menace la cohésion sociale.