La Suisse est le pays préféré des expatriés

Salaires, qualité de vie, vie familiale… Tels sont les critères de sélection d’un bon pays pour les expatriés.
DSC00196

La Suisse arrive en tête du classement des destinations préférées des expatriés.

Le classement, établi à partir d’un sondage en ligne auprès de 9288 expatriés, est en effet le suivant :

1 – Suisse
2 – Singapour
3 – Chine
4 – Allemagne
5 – Bahreïn
6 – Nouvelle-Zélande
7 – Thaïlande
8 – Taïwan
9 – Inde
10 – Hong Kong

Les personnes sondées se prononcent sur leur situation financière (salaire, épargne, situation économique du pays d’accueil), sur la qualité de vie, sur la vie familiale (en particulier les conditions d’accueil et d’éducation des enfants).

En prenant en compte ces divers critères, c’est la Suisse qui est le plus appréciée, combinant salaires confortables (un quart des expatriés en Suisse disent gagner plus de 200.000 dollars par an), et grande qualité de vie. La Suisse est aussi le pays dont l’économie inspire le plus confiance.

La Suisse vue du ciel

Il y a, en Suisse, à peu près autant de points de vue d’exception que de montagnes – des milliers donc.
Parmi ces panoramas, certains sont particulièrement impressionnants et souvent très faciles d’accès.

Yann Arthus-Bertrand nous fait prendre de la hauteur et découvrir à travers son objectif quelques-uns des plus beaux paysages de Suisse par 
une sélection d’images et un film court, réalisés pour Suisse Tourisme.

La nature se sent très bien en Suisse, où elle ne cesse d’enthousiasmer et d’inspirer les créateurs.
Venez à votre tour à la rencontre de ces montagnes, glaciers, lacs et forêts.

Frontaliers Suisses, profiteurs et clandestins

Ils viennent de Suisse, sont de simples citoyens, des fonctionnaires de l’Etat et même parfois des politiciens. 20% à 25% des Suisses qui habitent de l’autre côté de la frontière française sont des clandestins ou des semi-clandestins. Pour profiter des prix bas en France tout en continuant à bénéficier des assurances sociales suisses, ils habitent dans l’Hexagone, mais sur leurs papiers, ils sont toujours domiciliés en Suisse. Les maires des communes riveraines, confrontés à la crise, s’insurgent. Les fraudeurs ne paient pas leurs impôts et engendrent des coûts. Dans une région où les salaires de 1600 francs ne sont pas rares, leur comportement de nantis menace la cohésion sociale.

Randonnée au trou à l’ours

Départ Pont de Nant : on peut y parquer la voiture. On commence le sentier didactique qui est balisé. Un jardin botanique nommé « La Thomasia » compte plus 3 000 espèces de plantes avec plus de 400 genres.

Au bout de la vallée on continue et le chemin devient un sentier à flan de montagne. On a des points de vues intéressant. On monte de 1350m à environ 1650m. A un certain endroit on est obligé de passer par une grotte ayant pour nom le trou à l’ours. Il faut enlever le sac à dos sinon on ne peut pas passer. C’est sportif et il faut être souple.

La descente fait sentir la fatigue. C’est une super randonnée de difficulté moyenne mais il est conseillé de prendre de bonne chaussure et d’avoir une bonne condition physique.